La crise financière actuelle n’est qu’un aspect d’une crise structurelle plus profonde : celle du modèle industriel fordien, de plus en plus contradictoire avec les exigences du développement durable.

Parmi les différents « modèles économiques d’entreprise » alternatifs, l’économie de fonctionnalité et de partage est un des seul qui propose un réel régime de développement durable à la mesure des enjeux. Ophtamyx s’appuie sur ce modèle qui permet d’articuler ensemble les trois axes du développement durable : efficacité économique, préservation de l’environnement et équité sociale.

Enregistrer

Enregistrer

engagements efficacité économique

Efficacité économique

L’économie de fonctionnalité et de partage repose sur la mutualisation de l’utilisation d’un même matériel à différents moments de son cycle de vie. Ainsi, plusieurs utilisateurs participent à l’amortissement du matériel, chacun réalisant ainsi des économies.

engagements préservation de l'envbironnement

Préservation de l’environnement

Ce modèle économique permet d’optimiser l’utilisation du matériel et la durée de son cycle de vie. De fait moins énergivore et intégrant le processus de gestion de fin de vie du matériel, ces éléments permettent ainsi une préservation de l’environnement.

engagements equité sociale

Equité sociale

La fin de cycle de vie d’un produit diffère selon plusieurs critères et se présente en décalage sur les différents marchés géographiques. Ainsi, lorsqu’un produit est dit en « fin de cycle » en France, celui-ci peut et doit encore servir dans d’autres pays moins développés et dont les besoins sont importants. En fonction de l’amortissement du matériel lors de sa « 1ère vie », Ophtamyx propose donc à ce matériel une 2ème vie à l’export via des sociétés spécialisées ou des associations humanitaires afin de permettre une médecine de qualité au service du plus grand nombre.

Ophtamyx est membre de l’institut de l’économie circulaire

logo institut economie circulaire